Pitch, séquencier, continuité

Chaque auteur est amené, au fil des projets, à développer et systématiser différentes méthodes de travail pour arriver à ses fins.

 

Hélas il n’y a pas de méthode miracle.

Ce qui suit vise simplement à vous suggérer quelques outils qui ont fait leurs preuves pour aborder un travail d’écriture, seul ou à plusieurs.

Pitch

Le pitch est un résumé de l’essentiel du récit en deux phrases.

la proposition dramatique : le personnage principal, ce qui lui arrive, ce qu’il fait et à quoi il aboutit.

– la proposition thématique : quel point de vue est développé dans le récit, sur quel thème central.

 

Développement (traitement)

Il peut être intéressant de faire un séquencier. Ecrivez votre récit en résumant l’essentiel de chaque scène en quelques phrases, sans les dialogues.  Le séquencier permet de visualiser facilement les temps forts, les charnières dramatiques, les intrigues secondaires, et de façon générale, l’enchaînement des effets dramatiques.

 

La continuité dialoguée

C’est l’étape finale de mise en forme du récit scénarisé. Chaque geste, regard, bruit, parole, mouvement doit avoir sa double justification ou disparaître. (Justification diégétique, justification narrative)

 

Dans le Kit de survie du scénariste, vous trouverez :

– un exemple détaillé de séquencier,
– des conseils précis pour faire fonctionner vos scènes et leur enchaînement,
– des astuces pour intégrer des scènes particulières à une diégèse,
– l’explication complète du principe de double justification.

© 2015 – Gildas Jaffrennou.

 _ _ _

Tous les outils pour développer vos idées sont dans 
Le Kit de survie du scénariste


Editions Lettmotif 

Soutenez Ghost in the script

_ _ _

Ce contenu a été publié dans Techniques d'écriture, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire