Les ellipses temporelles

éllipseGénéralement, les séquences d’un film sont séparées les unes des autres par des coupures nettes qui représentent du temps. À moins de travailler sur de l’action en montage parallèle, finir une scène pour passer à la suivante revient à aller directement à l’instant suivant du récit où il se passe quelque chose :  Il y a donc entre les scènes des temps masqués, subjectifs, psychologiques, qui n’existent qu’en terme de représentation mentale.

Comment faire comprendre et faire ressentir au spectateur ce passage du temps sans qu’il n’existe dans la continuité temporelle de la narration ? Les ellipses temporelles, puisque c’est de cela qu’il s’agit, sont forcément implicites puisque justement ce qui est ôté ne peut pas être vu.

Une ellipse ne peut donc être comprise qu’avec retard, par le constat du manque ou du changement.

La première fonction d’une ellipse, de loin la plus utilisées, est de passer sous silence les moments où rien d’important n’arrive pour se concentrer sur ceux qui portent une tension dramatique, comportent du drama *ou apportent des informations importantes.

Ces ellipses-là paraissent naturelles, et souvent ne sont pas perçues comme telle, puisqu’il ne se passe rien d’essentiel durant les temps que l’on omet de montrer.

Une autre fonction importante de l’ellipse peut être de préserver le spectateur d’une scène très dure. Au début d’Amours Chiennes se déroule un combat de chiens. La scène est coupée dès la première seconde. Nous avons compris ce qui se passait, et le cinéaste a judicieusement estimé inutile de nous infliger ce combat en entier.

Dans le Kit de survie du scénariste, deux autres types d’ellipses temporelles sont expliqués à partir d’exemples :

– les ellipses de dissimulation,
– les ellipses de connivence.

Vous y trouverez également des exemples de films dont toute la dramaturgie est construite sur une ou plusieurs ellipses.

© 2015 – Gildas Jaffrennou


_

Vous trouverez tout sur
les ellipses temporelles dans 

Le Kit de survie du scénariste


Editions Lettmotif 

 _

Soutenez Ghost in the script

_ _ _

* Drama : action en grec, qu’elle soit physique ou psychologique. Ne pas confondre avec les dramas, qui sont de courtes séries de fiction au Japon.

Ce contenu a été publié dans Techniques d'écriture, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire