De l’importance première
des intrigues secondaires

Exemple d'intrigue secondaire dans le film TootsieQu’est-ce qu’une intrigue secondaire ? A quoi peut-elle servir ? Comment une intrigue secondaire enrichit-elle un récit ? Comment relier une intrigue secondaire au thème ?

Attention : si le personnage principal d’un récit est face à un obstacle dont le dépassement constitue un petit récit à l’intérieur du grand récit, cela ne constitue pas une intrigue secondaire, mais une péripétie.

Une intrigue secondaire doit avoir son protagoniste, avec ses buts, ses obstacles, son climax et son dénouement. Elle doit interagir avec l’intrigue principale et influencer l’évolution des personnages principaux.

Au cinéma, un exemple célèbre est Tootsie (1982) de Sydney Pollack.
Mickaël Dorsey (joué par Dustin Hoffman) doit se déguiser en femme pour obtenir un rôle dans une série télé, que sa petite amie Sandy (Teri Garr) n’a pas réussi à décrocher. Ce misogyne de Michaël tombe amoureux de Julie (Jessica Lange), une des actrices de la série, mais se retrouve courtisé successivement par le réalisateur, un autre acteur, et même le père de Julie. Ces intrigues secondaires trouvent leur origine dans l’intrigue principale : le travestissement de Mickaël. Mais leur sens n’existe que par rapport à la problématique centrale du protagoniste, lequel a (entre autre) un sérieux problème avec les femmes.

En Bande dessinée, d’excellents exemples d’intrigues secondaires peuvent être trouvés dans les albums de la série « Johan et Pirlouit » de Peyo.

Prenons La Pierre de Lune (1955), récit dans lequel un odieux alchimiste, Boustroux, tente par tous les moyens de réunir la formule et les ingrédients pour fabriquer une potion donnant force et invulnérabilité. Page 18, chez l’enchanteur Omnibus, Pirlouit s’amuse avec un balai… qui soudain s’envole sans que Johan ni l’enchanteur ne le remarquent. Pirlouit ne réussissant pas à renouveler l’exploit, il se heurte à leur incrédulité, mais la scène, outre son côté comique, a pour intérêt d’installer avec une grande efficacité le côté magique de l’univers du récit, qui n’avait pas été caractérisé jusque là.

Le Kit de survie du scénariste contient uniquement des exemples dans le domaine cinématographique. Vous y découvrirez :

– les sept fonctions dramatiques principales que peut remplir une intrigue secondaire,
– comment et pourquoi une intrigue secondaire peut enrichir le traitement d’un thème central,
– la façon dont un scénario peut créer un réseau événementiel par des intrigues secondaires,
– les risques d’une intrigue secondaire déconnectée du récit principal,
– à quelles conditions une intrigues secondaire peut devenir essentielle,
– des exemples d’utilisation d’intrigues secondaires pour créer des effets comiques.

 _ _ 

© 2015 – Gildas Jaffrennou_

Pour tout savoir sur les intrigues secondaires : 
Le Kit de survie du scénariste


Editions Lettmotif 

_ _

Soutenez Ghost in the script

_ _ _

Ce contenu a été publié dans Techniques d'écriture, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire