Atelier au 1er Festival du Film
Artisanal et Audacieux

Détail de l'affiche du festival du film artisanal et audacieux à Joyeuse

Dans le cadre du 1er festival du film artisanal et audacieux qui s’est déroulé à Joyeuse en Ardèche du 24 juin au 1er juillet 2011, Gildas Jaffrennou a animé un atelier intitulé La réécriture au montage – techniques audacieuses et artisanales de sauvetage d’un film en post-production. Un compte-rendu de son intervention a été rédigé à partir des notes de Françoise Tardieu (membre du jury).


Le festival atypique et volontaire de Joyeuse est né suite à la réalisation d’un « vrai film » de qualité quasi-professionnel avec un budget réduit (voir le blog du film « Boissel »). Une aventure rendue possible grâce l’implication de bénévoles et d’acteurs amateurs bien entendu, mais aussi grâce à la technologie numérique. Pour les promoteurs du projet le constat est clair : la technologie numérique transforme le cinéma aussi sûrement que l’invention de l’imprimerie a révolutionné la diffusion de l’écrit. Cette prise de conscience s’est concrétisée par la création du festival et d’un manifeste site du festival.

Le Manifeste de Joyeuse s’articule autour de trois définitions :

  • Cinéma : art de concevoir et réaliser des films selon tous les modes narratifs possibles.
  • Artisanal : fait avec des moyens limités, qui n’a pas recours aux moyens de l’industrie.
  • Audacieux : qui ose une action difficile, qui innove, qui brave les goûts dominants, les entraves.

Le programme de cette première édition était complet et varié : projection de films, rencontres avec les réalisateurs, exposition, ateliers, conférences, journée spéciale films réalisés par des enfants et/ou adolescents, concert et spectacle de danse comtemporaine.

Palmarès

Le jury a décerne son « Chatus d’or » (le Chatus est un cépage des Cévennes) au film Par les épines de Romain NICOLAS.
– Chatus d’Argent pour Voûte plantaire de Alexandre Mehrling
– Chatus de bronze pour Blanche nuit de Fabrice Sébille

Films remarqués (récompensé par un « Chatus »)
Maître du monde d’Enrico Giordano
Jean Aurenche écrivain de cinéma de Yacine Baday et Alexandre Hilaire
– 2 films d’animation ont aussi été récompensés (titres et auteurs non indiqués sur le programme, cette info sera précisée prochainement)

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Atelier au 1er Festival du Film
Artisanal et Audacieux

  1. Ping : La réécriture au montage :techniques de sauvetage en post-production | Ghost in the script

Laisser un commentaire